Demandez une démo

Anticiper ses besoins de trésorerie en 4 étapes

Gestion d'entreprise
Julien Costerg Par Julien Costerg
 Akuiteo SAS

La trésorerie, on le sait c'est le nerf de la guerre, mais pour les sociétés de service c'est un sujet particulièrement complexe. L'encaissement est le plus souvent très éloigné de la signature et est soumis aux aléas du projet. Une augmentation de la capacité de production est même parfois nécessaire pour arriver au bout du projet, ce qui implique des investissements donc des décaissements. Comment bien anticiper ses besoins de trésorerie afin d'assurer le bon fonctionnement de l'entreprise ?

Anticiper-ses-besoins-tresorerie_F-92707555.png

1. Bien suivre ses encaissements et décaissements

Afin de garantir la bonne tenue de vos encaissements et décaissements, il faut commencer par suivre scrupuleusement et de manière quotidienne les mouvements sur le ou les compte(s) bancaire(s) de l'entreprise et les reporter dans votre outil de suivi de trésorerie.

Oui, cela peut vous paraître évident mais c'est la base d'une trésorerie bien gérée ! Vous ne pourrez pas avoir une bonne vision de votre trésorerie prévisionnelle et donc de vos besoins si cette opération n'est pas rigoureusement respectée.

2. Des conditions de règlement au cordeau

Chaque contrat (et donc chaque facture) doit partir avec des conditions de règlement, qu'elles soient issues des conditions générales de ventes ou qu'elles soient dérogatoires car négociées avec le client. Pensez également à contrôler et suivre les conditions de règlement de vos fournisseurs pour les reporter elles aussi dans votre outil de suivi de la trésorerie.
La règle est simple : une facture = au moins une date d'échéance réaliste.

Nos conseils de bonne gestion :

  • Faites la chasse aux factures qui ne portent pas de conditions de règlement.
  • N'oubliez pas de faire cet exercice sur vos factures fournisseurs, un décaissement est à anticiper tout autant qu'un encaissement.
  • Facturer au plus tôt : plutôt que de facturer toujours en fin de mois, une facturation au fil de l'eau vous permet de gagner de précieux jours de trésorerie et évite les embouteillages en fin de mois à la comptabilité !
  • Faites le point sur vos pratiques en termes de conditions de règlement et tendez vers l'harmonisation et des CGV uniques.
  • Pensez à mensualiser tous vos flux "hors factures" (énergie, loyer, salaires, etc.) afin d'y voir plus clair et vous simplifier la tâche !

3. Le difficile prévisionnel de facturation

La facturation au forfait, c'est en théorie la plus facile à anticiper... Enfin en théorie... ! Les projets au forfait sont souvent découpés en jalons de facturation : il faut donc travailler étroitement avec les opérationnels et tenir avec eux des dates de facturation les plus fraîches possible. Ne les inventez pas vous-même ("On va dire, 3 mois après"). Sachez que vous ne savez rien et que la vérité est sur le terrain ! N'oubliez pas non plus que la remise d'un livrable ne signifie pas toujours une facturation immédiate, scrutez les contrats client pour vous en assurer.

Concernant la facturation en régie, l'exercice est plus périlleux puisque vous devez tenir compte du planning détaillé des prestations. Là aussi, le travail avec les opérationnels, ceux qui produisent, est primordial : plus leur planning sera juste et plus vos prévisions seront fiables.

En somme, ce n'est qu'au prix de ces 3 points de discipline que votre forecast de trésorerie sera fiable : suivre scrupuleusement le présent, projeter de manière fiable toutes les echéances des factures existantes et fiabiliser ce qui n'est pas encore facturé

4. Un dernier petit conseil...

Soyez réaliste ! Si un client vous a payé les 15 dernières factures avec 10 jours de retard, prenez-en compte dans votre prévisionnel : inutile de se faire plaisir, le plan de trésorerie est un exercice plutôt pessimiste !

Pour aller plus loin, n'hésitez pas non plus à calculer et à suivre le DSO (Days Sales Outstanding), cet indicateur qui vous renseigne sur le risque client et permet de mesurer l'efficacité du recouvrement. Voici un article récapitulant les différentes méthodes de calcul du DSO.

À ce titre, l'utilisation d'un ERP simplifie considérablement la centralisation de ces informations et fiabilise le plan de trésorerie de manière générale. Un seul cockpit pour mieux voir et mieux piloter, en somme.

Téléchargez gratuitement notre ebook : Les 6 règles de bonne gestion d'une société de service

Gestion d'entreprise

À propos de l'auteur

Julien Costerg Julien Costerg
Directeur marketing et commercial - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel ERP des sociétés de service heureuses ! Gestion commerciale, opérationnelle et financière : pilotez toutes les dimensions de votre business par affaire, projet ou mission.

En savoir +