Demandez une démo

Mode de facturation des sociétés de service : pourquoi choisir le forfait ?

Focus métier
Jérémie TEROL Par Jérémie TEROL
 Akuiteo SAS

modes-facturation-forfait-societes-service

Il y a des croyances qui ont la peau dure : d’après certaines entreprises, le forfait est un mode de facturation qui revient à vendre à perte. Pourtant, il s’agit d’une solution gagnante, pour les sociétés de service mais aussi pour leurs clients !

Le mode de facturation au forfait : définition

Le forfait, c’est un mode de facturation qui repose sur l’engagement d’un prestataire afin de réaliser une mission et d’atteindre un objectif précis. Contrairement à la régie, un prix est fixé en avance et n’évolue pas au fil du projet (sauf à la marge pour certains ajustements non identifiés au départ, bien sûr), ce qui représente un avantage certain pour le client. La société réalisant la prestation, experte dans un domaine, saura encadrer les risques pour mener à bien sa mission !

Pour savoir si un tel modèle peut fonctionner, il est important de le tester et de récolter des avis de vos clients, sur différents types de projets menés – au forfait ou non. Analysez leurs expériences, confrontez-les et demandez-vous : quelles sont les plus rentables ? Quelles sont celles qui se sont le mieux passé ? Vous verrez que, bien souvent, les prestations au forfait réunissent ces deux critères de succès !

Les avantages du forfait pour les sociétés de service

Si le forfait prend de plus en plus de place dans les sociétés de service, ce n’est pas un hasard : les avantages sont au rendez-vous et tout le monde s’y retrouve !

Du temps gagné

L’une des contraintes du forfait pour les prestataires, c’est de se fixer un délai. Si ce dernier est dépassé, cela signifiera qu’il est nécessaire d’y consacrer plus de temps, et qu’il faut donc revoir la marge. S’il vaut mieux livrer au plus tôt, il faut aussi que la qualité soit au rendez-vous !

Des collaborateurs sereins

Le mode de facturation au forfait profite aussi aux collaborateurs : ils n’ont pas à justifier le temps passé sur chaque tâche et à tout expliquer au client. Au passage, ils évitent un certain nombre de démarches de gestion !

Une confiance renforcée

Si le prestataire s’engage au forfait, c’est la preuve qu’il maîtrise parfaitement son métier, et qu’il est certain de pouvoir gérer le projet en respectant l’enveloppe budgétaire prévue : c’est un gage d’expertise qui rassure le client et instaure une relation de confiance.

Une maîtrise budgétaire optimale

Le montant de la prestation étant défini en amont, avant même le lancement du projet, tout est clair pour le client. Il bénéficie d’une visibilité optimale sur son budget, même si de légers ajustements, à la hausse comme à la baisse, peuvent survenir. L’implication des deux parties permettra d’encadrer le projet dans les meilleures conditions !

Mieux, dans le cadre d’un forfait, il n’est pas nécessaire de tout préciser, comme l’activation d’une fonctionnalité ou non dans un module. L’idée est simplement que ce module soit adapté à l’usage du client !

Le forfait, un mode de facturation encadré ?

Même si le forfait apporte un véritable cadre dès le début de la relation, le client peut souhaiter demander une obligation de résultat, avec une contrainte de délai. Sauf que cela peut s’avérer compliqué avec ce type de prestation…

En effet, les projets menés par les sociétés de service sont avant tout des collaborations : prestataire et client avancent main dans la main avec souplesse, compréhension et flexibilité. Autrement dit ? L’engagement doit être réciproque !

Pour que les deux parties soient bien d’accord et éviter tout débordement, certains points sont souvent mentionnés dans le contrat : un nombre d’allers-retours à respecter, par exemple ! C’est aussi pour cela que les formations vendues au forfait se limitent à un nombre de jours ou de sujets à aborder. Cela évite les dérives !

En bref, le forfait n’a pas de quoi effrayer, au contraire : c’est un mode de facturation qui a encore de beaux jours devant lui ! Les sociétés de service et leurs clients peuvent fixer un cadre afin que le projet se déroule dans les meilleures conditions ! Ils gagnent en temps, évitent certaines démarches administratives et renforcent la confiance mutuelle. Que demander de plus ?

Téléchargez gratuitement notre ebook : Les 6 règles de bonne gestion d'une société de service

Crédit photo : Designed by pikisuperstar / Freepik

Focus métier

À propos de l'auteur

Jérémie TEROL Jérémie TEROL
Responsable Marketing - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel ERP des sociétés de service heureuses ! Gestion commerciale, opérationnelle et financière : pilotez toutes les dimensions de votre business par affaire, projet ou mission.

En savoir +