<img src="http://trker1.azalead.com/azalead_tracker/piwik.php?idsite=855&amp;rec=1" style="border:0" alt="">
Demandez une démo

ERP pour ETI : Quels critères considérer ?

Retours d'experiences

erp-eti-criteres-considerer-akuiteo.png

Arnaud Chedhomme est Directeur comptable au sein du groupe industriel Nexeya, commercialisant des systèmes électroniques complexes sur les marchés de la défense, de l’aéronautique, du spatial, de l’énergie, du ferroviaire et de l’automobile. Il revient pour Akuiteo sur les enjeux du choix d’un ERP pour ETI.

Bonjour Arnaud Chedhomme. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Le groupe NEXEYA a été fondé en 1997 et est aujourd’hui une ETI de 860 personnes, réalisant 118 millions d’euros de chiffre d’affaires, et comptant une vingtaines de sites industriels et centres de services répartis en France, au Canada, en Allemagne, en Chine, aux Etats-Unis, à Singapour et en Espagne. Depuis juillet 2017, NEXEYA est détenu majoritairement par la Direction et le management de la société.

Quels outils utilisaient les équipes avant que Nexeya ne se dote d’un ERP ?

Nos sociétés ont chacune leur historique, mais généralement elles utilisaient les outils classiques de gestion de contact, de suivi de production et de suivi des temps qui étaient fabriqués en interne ou dédiés.

Ce mode de fonctionnement n’était pas des plus efficients puisqu’il impliquait de créer énormément de passerelles entre les différents logiciels et applications pour accéder à des informations utiles et traitables. Un outil intégré nous fait gagner du temps sur les ressaisies et les contrôles, l’information circule rapidement entre saisie des temps, gestion de la production et comptabilité.

Quelles sont les qualités fondamentales d’un bon ERP pour une ETI ?

La première exigence que nous avons à l’égard de notre ERP, c’est la qualité de l’expérience utilisateur. Pour que tout le monde l’utilise et intègre les données nécessaires aux contrôles de gestion, l’outil doit être ergonomique et facile d’utilisation. Il doit en particulier être adapté au monde de la très grande entreprise, donc répondre aux besoins de chaque profil, en lecture comme en écriture : de la direction générale jusqu’aux collaborateur·trices en passant par les services généraux, le service commercial, la production...

Le deuxième impératif tient à la réactivité de l’éditeur : il doit être en mesure d’accompagner la croissance du groupe par des développements et des corrections rapides. C’est un peu une lapalissade mais, ce que toute entreprise attend avant tout d’un logiciel de gestion, c’est qu’il fonctionne correctement, sans bug. La qualité de la maintenance de l’outil est donc primordiale.

Dans un contexte de forte croissance, que doit pouvoir faire l’ERP d’une ETI ?

S’adapter aux besoins de l’entreprise, qui apparaissent tout au long de la vie du groupe ! Beaucoup de choses peuvent changer : organisation, modes de suivi, nouvelles complexités, traitements différents… et l’éditeur du logiciel doit assurer un véritable accompagnement.

Que ce soit en matière de suivi de production ou de suivi commercial, il est nécessaire que les équipes autant que l’outil soient extrêmement réactifs. En somme : l’ERP ne suffit pas, l’équipe derrière le logiciel compte aussi énormément !

Comment est vécu le déploiement d’un nouvel ERP dans une ETI ? Et la conduite du changement ?

Nous n’en sommes pas à notre premier déploiement d’outil : nous savons désormais que le bon déroulement de cette étape repose sur la qualité du partenariat entre l’entreprise et son prestataire. L’ETI doit être au clair sur ses besoins, sur le spectre des spécificités dont elle a besoin et s’assurer d’avoir les ressources disponibles pour assurer les migrations. L’éditeur de l’ERP doit être disponible, réactif, à l’écoute, impliqué. Un déploiement, ce n’est jamais simple !

Côté conduite du changement, il y a bien sûr toujours quelques réfractaires qui trouvent que l’outil n’est pas conforme à leurs besoins. Mais il s’agit surtout d’expérience utilisateur, donc en partie de la subjectivité des uns et des autres. L’adoption d’un nouvel outil passe forcément par une phase de découverte et de résistance éventuelle.


À lire aussi : Comment annoncer un nouvel ERP à ses collaborateurs en 5 points

Quel bilan tirez-vous de l’utilisation de l’ERP Akuiteo, en tant qu’ETI ?

Nous avons déployé le logiciel Akuiteo en 2004 et il a su évoluer en même temps que Nexeya, accompagnant la croissance du groupe et équipant toutes nos sociétés françaises.

L’équipe Akuiteo répond avec beaucoup de réactivité à nos demandes tout en nous mettant en garde contre les développements trop spécifiques. L’objectif est de partir de blocs communs qui cadrent l’utilisation de l’outil et assure sa fiabilité. C’est ce que nous attendons : un partenaire à l’écoute et capable de nous recentrer sur les développements spécifiques essentiels, au cœur de nos métiers.

Merci à Arnaud Chedhomme pour cet entretien !

Découvrez d'autres témoignages clients !

Découvrez les 8 angoisses des sociétés de conseil qu'un bon ERP pourrait régler

Retours d'experiences

À propos de l'auteur

Loic Pelletier Loic Pelletier
Chef de produit - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel de gestion des sociétés de service heureuses ! Opérations, commerce et finances : gérez toutes les dimensions de votre business par affaire et en temps réel.

En savoir +