Comment bien choisir son ERP quand on est éditeur de logiciels ?

Choisir un ERP pour éditeur de logiciels

Pour un éditeur de logiciels, le choix de l’ERP constitue une pierre angulaire. C’est LE moyen de répondre au fort besoin de pilotage opérationnel et financier de l’entreprise. Mais quand l’outil donne des signes de faiblesse, qu’il rend difficile l’onboarding des nouveaux collaborateurs et qu’il s’éloigne de ce qui se fait sur le marché, la question du changement surgit. Car oui, le logiciel développé en interne par Bernard il y a 20 ans, c’est parfois compliqué de le faire évoluer ! Mais alors, comment choisir l’ERP qui vous correspond le mieux ? Quels sont les critères à prendre en compte ?

Les éditeurs de logiciels aux multiples facettes

Parmi les éditeurs de logiciels du marché se trouvent des éditeurs B2B dont la particularité est d’être non seulement éditeurs, mais aussi intégrateurs de leur solution. Ce sont donc des éditeurs-intégrateurs qui ont besoin d’un outil évolutif, capable de gérer de nombreuses spécificités. Autrement dit, à qui il faut un logiciel permettant d’assurer la gestion, la comptabilité, le CRM, le suivi des temps, les licences, la facturation récurrente… Oui, c’est un peu le Thermomix® des ERP qu’il leur faut !

« Pour moi, un ERP adapté aux éditeurs de logiciels, c’est un logiciel de gestion qui permet à la fois de piloter son usine de production logicielle, de piloter les actions commerciales pour vendre, de gérer et planifier les projets de déploiement de son offre logiciel, de gérer toutes les problématiques de facturation d’un éditeur (licence, maintenance, abonnements SaaS, prestations de services en régie ou au forfait), de sécuriser sa trésorerie et enfin d’assurer un SAV et un support client de qualité. »
Jean-Christophe Llinas, CEO d’Akuiteo

D’un point de vue gestion de projet, l’ERP doit avoir différentes fonctionnalités à prendre en compte lorsqu’il s’agit de faire un choix :

  • la saisie des plannings, des notes de frais par affaire, du calcul du taux d’occupation des consultants ou encore du taux d’avancement des projets et de leur rentabilité ;

  • le logiciel de caisse, dans le cas où l’éditeur vend du matériel et gère une petite quantité de stock – en effet, la maintenance du matériel vendu doit être irréprochable ;

  • L’éditeur étant revendeur de solutions, il doit aussi pouvoir gérer les achats, la revente de licence, la marge associée, la facturation du support, la facturation récurrente des prestataires et la gestion des contrats de maintenance.

  • Enfin, l’éditeur doit pouvoir suivre ses développements, prévus dans sa roadmap, avec une certaine agilité !
À savoir

De plus en plus d’éditeurs réalisent des levées de fonds et sont cotés en bourse. Un arrêté comptable doit alors être réalisé mensuellement !

 

Comment choisir le bon ERP en tant qu’éditeur de logiciels ?

Face à tous ces critères et fonctionnalités indispensables, les éditeurs de logiciels doivent donc pouvoir trouver et choisir « un ERP métier, pensé pour eux, qui traite toutes leurs spécificités et leur facilite la vie. Un partenaire qui aura la volonté de faire évoluer l’entreprise dans un monde qui évolue à toute vitesse. Ce qui est vrai aujourd’hui n’est pas vrai demain ! »

Rien de tel, donc, qu’un ERP spécialisé pour les éditeurs, proposé par un éditeur-intégrateur qui pourra le faire évoluer dans une démarche collaborative, en mode co-construction.

Checklist – Les principaux critères à prendre en compte


Si 9 étapes sont indispensables au choix d’un ERP pour tous les métiers, celles-ci ne suffisent pas pour un éditeur de logiciels. En effet, pour un tel métier, il convient aussi de prendre en compte un certain nombre de critères spécifiques… Les voici !

  • La complétude fonctionnelle doit être au rendez-vous... mais avec des modules évolutifs qui permettent d’automatiser des services comme le helpdesk, la vente, le CRM ou la comptabilité.
  • L’ergonomie du logiciel, grâce à laquelle tous les utilisateurs pourront être à l’aise avec l’ERP.
  • Une certaine fiabilité, et l’assurance que l’éditeur-intégrateur parviendra à faire grandir l’ERP sur le long terme.
  • Le customer care, avec une équipe de déploiement experte du métier pour un accompagnement optimal.
  • Enfin, il faut tenir compte de la solidité financière !

Vous êtes éditeur de logiciels ?
Tous ces critères devraient vous permettre de faire le bon choix et de vous tourner vers le logiciel de gestion qui saura répondre à vos besoins.

 

Vous hésitez à investir dans un ERP ? 

Calculez le R.O.I de votre projet ERP


Crédits photo : Designed by katemangostar / Freepik

Article publié le 12 janvier 2021