<img src="http://trker1.azalead.com/azalead_tracker/piwik.php?idsite=855&amp;rec=1" style="border:0" alt="">
Demandez une démo

Votre projet ERP en mode agile : comment ça marche ?

Votre projet ERP

La méthode agile appliquée à un projet ERP

Lourdeur, linéarité, incertitudes… Tels sont les termes trop souvent associés à un projet ERP. Alors, forcément, la méthode agile – qui se caractérise par les notions de flexibilité, de collaboration et d’adaptabilité – peut sembler déroutante. Pourtant, appliquée à des projets ERP, celle-ci donne d’excellents résultats et renforce le niveau de satisfaction des utilisateurs. Nous faisons le point sur les avantages de la méthode agile et sur les bonnes pratiques à adopter pour injecter plus de souplesse !

La méthode traditionnelle : le « cycle en V » et l’effet tunnel

Inspiré de ce qui se fait dans le secteur industriel, le modèle du « cycle en V » est, depuis quelques années, utilisé dans le cadre de déploiements informatiques. Encore largement appliquée de nos jours, cette méthode de gestion de projet consiste à découper le processus en suivant, à la lettre, un séquençage : analyse des besoins, paramétrage, reprise des données, recette, formation des utilisateurs, etc. Le « cycle en V » brille, ainsi, par sa linéarité : on suit un chemin tout tracé jusqu’à la ligne d’arrivée, sans ralentir une seconde ni même jeter un regard en arrière.

Les avantages

  • Cette méthode permet de traiter l’ensemble du périmètre d’un projet en un seul bloc.
  • Elle permet de concevoir avant de réaliser, en adoptant une attitude nécessairement proactive pour limiter les risques d’erreur.

Les inconvénients

  • Cette méthode ne laisse place à aucune souplesse ! Pour avancer dans le projet, il faut avoir terminé l’étape en cours, même si le délai s’allonge.
  • La conduite du changement est complexifiée. Des collaborateurs peuvent être impliqués pendant la phase d’étude, puis ne plus avoir de nouvelles pendant 12 mois...
  • Un manque de feedbacks peut également provoquer une inadéquation entre le produit fini et les besoins des différents utilisateurs.
  • Enfin, il n’y a pas de droit à l’erreur ! L’utilisateur doit patienter jusqu’à la fin du projet pour avoir l’outil entre les mains, le tester, s’assurer qu’il répond à ses besoins. En cas de problème, c’est la collision assurée : même le Titanic est plus facile à manœuvrer !

En bref, le risque est de tomber dans « l’effet tunnel » : 12 mois de déploiement dans le silence complet, puis l’utilisateur final est laissé seul avec le produit. Si ça passe, tant mieux. Si ça casse, c’est là que commencent les problèmes. C’est l’utilisateur qui en pâtira, ne sera pas satisfait, moins efficace donc moins motivé. Dans ce contexte, un peu d’agilité ne peut pas faire de mal !

La méthode agile : des itérations et des interactions

La méthode agile, c’est tout l’inverse. On troque la lourdeur de l’approche linéaire pour la souplesse de l’approche itérative. On met de côté le tunnel pour travailler en plein air, en toute transparence, en (re)plaçant l’utilisateur au cœur du projet, de façon à adapter le processus à ses besoins et ses demandes en temps réel. En bref : on avance par itérations tout en multipliant les interactions !

Concrètement, la méthode agile consiste à déployer le projet étape par étape, à progresser processus par processus (ventes, temps passés, etc.) en laissant au client la possibilité de réagir immédiatement si quelque chose ne lui convient pas.

De la phase d’étude au prototypage


Cette progression par étapes suppose de s’appuyer sur un socle solide, donc de commencer par un audit. Pour chaque processus, c’est l’analyse d’abord, le prototypage ensuite !

Imaginons que le projet démarre avec le processus ventes. Un premier cycle de réunions et d’ateliers permet de réaliser la phase d’étude, de poser les problématiques métier.

Sur cette base, il est possible de passer au prototypage, de paramétrer l’ERP pour observer les premiers résultats et, éventuellement, revenir en arrière. En cas d’erreur, on peut explorer d’autres options, changer d’orientation. Comme un réalisateur qui regarde ses rushes après une journée de tournage pour recommencer des scènes le lendemain, si besoin. Les Américains disent souvent « Don’t tell me, show me ». Autrement dit, une démonstration vaut mieux que mille explications. Avec la méthode agile, on peut observer, modifier, remanier, retoucher autant de fois que nécessaire pour atteindre la perfection. Une fois que c’est validé, on peut passer à l’itération suivante !

La méthode agile permet ainsi de construire un projet long terme en multipliant les séquences brèves, de façon à faciliter les arbitrages et les décisions stratégiques.

Le déploiement d’ERP en mode agile


L’agilité ne s’arrête pas à la phase d’étude de l’ERP. Elle peut également s’appliquer à son déploiement dans la société, de deux façons.

  • Avec un projet pilote de faible envergure permettant de réaliser un test de déploiement qui pourra être reproduit, s’il fonctionne, à plus grande échelle.
  • Avec des périmètres fonctionnels, qui permettent de déployer l’ERP pas à pas, périmètre fonctionnel par périmètre fonctionnel, en effectuant des paramétrages progressifs et en récoltant des feedbacks susceptibles de mener à des améliorations. Le déploiement peut alors être successif ou simultané.

Le déploiement d’ERP en mode agile présente le même avantage majeur que pour les développements informatiques : la possibilité de corriger un problème dès qu’il apparaît, sans attendre qu’il soit trop tard pour le rectifier !


À lire également : Lors du choix d’un ERP, ne négligez pas l’agilité de votre éditeur !


Souple, itérative et collaborative, la méthode agile a désormais fait ses preuves. Adaptée à la gestion de projet ERP, elle permet d’impliquer tous les utilisateurs dans le déploiement dès la phase d’étude, de garder leur attention tout au long du processus et de conduire le changement avec un maximum d’efficacité. Résultat : un projet mené d’une main de maître et des utilisateurs finaux 100 % satisfaits !

Découvrez ERP et DAF : Histoire d'une transformation numérique réussie

Votre projet ERP

À propos de l'auteur

Loic Pelletier Loic Pelletier
Chef de produit - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel de gestion des sociétés de service heureuses ! Opérations, commerce et finances : gérez toutes les dimensions de votre business par affaire et en temps réel.

En savoir +