Demandez une démo

3 questions pour savoir si votre ERP est adapté à l'international !

Expertise metier, Gestion d'entreprise, Votre projet ERP
Julien Costerg Par Julien Costerg
 Akuiteo SAS

Un ERP adapté pour une entreprise à l'international, c'est quoi ?

Poussées par les nouveaux marchés et les opportunités qui s’offrent à elles, les TPE et PME françaises n’hésitent plus à s’aventurer au-delà de leurs frontières, à tisser des liens commerciaux avec des partenaires aux quatre coins du monde. Une ambition qui doit être soutenue par des outils adéquats, et notamment un ERP adapté à l’international. Le vôtre est-il prêt à vous emmener au bout du monde ? Voici trois questions pour le savoir.

1 – Mon ERP parle-t-il d’autres langues ?

Toutes les solutions logicielles peuvent être configurées dans une langue ou une autre, bien souvent en quelques clics. Mais pouvoir switcher son ERP du français à l’anglais ne suffit pas pour faire de lui un ERP adapté à l’international : votre logiciel de gestion doit vous permettre de produire du contenu dans la langue ciblée tout en respectant les spécificités du pays en question. Peu importe l’idiome de l’interface : vous devez pouvoir éditer des devis destinés à des prospects d’une autre contrée, par exemple.

En d’autres termes, pas question de se contenter de traduire « prix » en « price » et « produit » en « product », pour travailler avec Londres ou New York. Vous avez besoin d’une solution capable de traiter des données multilingues pour des fiches produits, des devis ou des factures, et d’intégrer les paramètres régionaux comme les formats monétaires et calendaires, les fuseaux horaires ou les devises.

Si vous envoyez un devis à un futur client américain en mettant la date du 24/07/2019 au lieu du 07-24-2019, vous risquez de générer un séisme administratif ! Les choses se compliquent encore si vous travaillez avec des clients utilisant des alphabets non latins – russes, chinois, japonais, etc. La compatibilité de votre ERP avec un format prenant en charge les caractères spéciaux est alors incontournable.

2. Mon ERP est-il à l’aise avec d’autres devises ?

L’avantage de la zone euro, c’est que vous n’avez pas besoin de changer quoi que ce soit au système monétaire de votre logiciel de gestion pour travailler avec de nombreux voisins européens. Par contre, dès que vous sortez de cette zone de confort – sans forcément aller bien loin : en Suisse, par exemple – la question de la conversion de la monnaie se pose. Et peut se transformer en véritable casse-tête.

En somme, un ERP adapté à l’international doit être un pro du change. Il doit pouvoir :

  • libeller vos documents administratifs (commande client, facture, commande fournisseur…) dans une devise autre que la vôtre ;
  • actualiser le taux de conversion aussi souvent que nécessaire, en lien avec les cours officiels ;
  • consolider automatiquement toutes les sommes en euros sur vos tableaux de bord.

« Notre ERP est connecté à la Banque de France, ce qui nous permet de compter sur un taux de conversion actualisé en continu ou à la fréquence de votre choix. Mais ce n’est pas le cas de tous les logiciels de gestion ! »

Yvan Boissaux, Product Owner chez Akuiteo

 


Découvrez aussi notre point de vue sur les comparateurs d’ERP !

3. Mon ERP peut-il se conformer aux réglementations étrangères ?

Tout ERP destiné à vous propulser vers les marchés internationaux doit avoir une capacité d’adaptation aux réglementations locales. Car les règles, déjà complexes dans l’Hexagone, sont forcément très différentes dans les pays où vous avez l’ambition de travailler. Droit commercial, formats des factures, taux d’imposition ou encore codes fiscaux figurent parmi les paramètres avec lesquels votre solution logicielle doit pouvoir se mettre en conformité de façon automatique, afin d’éviter les imbroglios administratifs et juridiques.

Prenons un exemple : celui (ô combien difficile) de la TVA. Il ne suffit pas de savoir que le taux de TVA n’est pas le même en fonction des pays – ce serait trop facile. Il faut prendre en compte le fait que certaines opérations y sont soumises, et d’autres non, en fonction du pays, de la nature des prestations... Et que votre numéro de TVA intracommunautaire doit apparaître sur vos documents (devis et factures). Sans oublier que certaines régions du monde ont tendance à complexifier les choses en superposant les taxes sur la valeur ajoutée, comme les États-Unis et la Suisse, qui appliquent une double taxation (au niveau fédéral et au niveau de chaque État / région / canton). La TVA est un cas flagrant, mais c’est loin d’être le seul !


Retour sur la loi anti-fraude TVA et l’obligation d’utiliser un logiciel certifié !

Si vous envisagez d’explorer les opportunités de marché hors de France, ne sous-estimez pas l’importance d’avoir un ERP adapté. Penchez-vous sérieusement sur la question et sur les trois fonctionnalités présentées dans cet article, qui pourraient bien être les clés de la réussite ! Vous voulez aller plus loin, savoir comment appuyer encore plus votre croissance ? L’entreprise Quaternaire en parle mieux que nous !

Use-case Quaternaire : Société de conseil

Crédit image : Designed by Freepik

Expertise metier, Gestion d'entreprise, Votre projet ERP

À propos de l'auteur

Julien Costerg Julien Costerg
Directeur marketing et commercial - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel ERP des sociétés de service heureuses ! Gestion commerciale, opérationnelle et financière : pilotez toutes les dimensions de votre business par affaire, projet ou mission.

En savoir +