Améliorer un tableau de bord de gestion : 4 astuces de pro

Par Jérémie TerolDirecteur Marketing - Akuiteo SAS

26 octobre 2022

Article initialement publié le : 15 janvier 2016

test

image3-1

Indicateurs, objectifs, balanced scorecard, historiques : toutes les sociétés ont des niveaux de maturité différents sur ces sujets. Voici 4 conseils de pros pour être fier de vos tableaux de bord et en faire de vrais outils d'aide au quotidien !

1. "Less is more" pour le contenu de votre tableau de gestion

Comment élaborer un bon tableau de bord de gestion ? Quels sont les indicateurs clés à construire et à analyser ?

Focalisez-vous sur les indicateurs qui permettent de suivre les axes stratégiques à court terme comme à long terme.

L'idéal se situe entre 5 et 9 indicateurs pas plus, 7 étant l'objectif. Cela vous oblige à faire le tri et à aller à l'essentiel. Veillez également à ne pas en faire un tableau de reporting et trouver le bon équilibre entre les 4 types d'indicateurs à surveiller :

  • Indicateurs de performance : en fonction des objectifs fixés
  • Indicateurs de pilotage : contrôle des moyens alloués pour atteindre les objectifs
  • Indicateurs d'éclairage : si des données externes influent sur la structure et/ou ses marchés
  • Indicateurs d'impact : mesure l'effet direct et indirect des actions sur l'environnement de l'entreprise

L'objectif est avant tout de mettre en perspective les réalisations, les objectifs et les prévisions.

2. Des indicateurs collectifs et pragmatiques pour votre projet de management d'entreprise

Instaurer un suivi régulier pour améliorer votre pilotage opérationnel

Qui dit indicateur, dit objectifs. Et dans ce domaine, il faut absolument se méfier des objectifs trop individuels. Faire poursuivre à chacun une performance individuelle est toujours beaucoup plus risqué que de faire suivre à un groupe une performance collective. Évitez les guerres internes et la compétition, fédérez vos équipes derrière des indicateurs d’équipe, justement. Vous améliorerez ainsi votre pilotage opérationnel !

D'autre part, on ne peut tendre que vers quelque chose que l’on voit et que l’on comprend. Prenez donc soin de choisir des objectifs (et donc des indicateurs) qui sont à la fois concrets et proches du métier des équipes qui les surveillent. Quelques bons et mauvais exemples pour ne pas faire les mauvais choix :

  • Objectiver des consultants sur l’EBITDA est un peu abstrait ; sur le nombre de journées facturées beaucoup moins.
  • Faire suivre la valeur du panier moyen pour une équipe marketing est assez naturel et compréhensible pour eux.
  • Il est préférable de faire suivre à un directeur commercial les ventes en valeur et en volume plutôt qu’un taux de conversion moyen.

Bref, vous l’aurez compris, plus l’indicateur est parlant plus il sera enclin à être amélioré.

3. Limiter la pollution des indicateurs et garder le contrôle sur l'essentiel

Quel contenu surveiller au sein du tableau de bord de gestion ?

Comme toute mesure, qu’elle soit physique (la température d’une pièce) ou d’entreprise (le CHURN, par exemple), l’indicateur peut être soumis à des perturbations qui en faussent la valeur. Mettre en place un bon tableau de bord nécessite donc impérativement de le protéger de cette « pollution ».

  • La qualité des données : sans bonne matière première, on ne fait pas de bons produits. Les données nécessaires au calcul de votre indicateur doivent être régulièrement contrôlées afin d'améliorer un tableau de bord de gestion : fiabilités des sources, fraîcheur de ces données, exhaustivités, non-altération…
  • Les perturbations humaines : un système d’information n’invente jamais les données ! À la source, il y a toujours une intervention humaine. Et qui dit, humain, dit risque de manipulation. Les commerciaux m’ont-ils vraiment donné tous leurs chiffres ? Le reste à faire sur ce projet a-t-il été volontairement sous-estimé ? Ce sont autant de questions délicates, mais essentielles que vous devrez vous poser pour challenger la valeur de vos indicateurs.
  • Le contexte de l’indicateur : un indicateur s’apprécie toujours par rapport à un contexte ou à un autre indicateur. Une croissance de 600 % semble extraordinaire, mais si le point de départ est un CA de 1.000 EUR, c’est tout de suite plus relatif. Prenez donc garde aux mises en perspective des indicateurs et posez-vous toujours la question « Suis-je en train de comparer cette valeur à un point de repère pertinent ? ».

4. Ne négligez pas la présentation de votre tableau de bord de gestion

Soigner son tableau de bord de gestion pour plus de simplicité et de lisibilité

On le sait, on a tendance à regarder ce qui est beau et à ignorer ce qui est laid. Pourtant, bien que nous soyons tous attachés à la pertinence de nos indicateurs, on oublie souvent de les mettre en scène de manière esthétique.

Vous avez refondu votre site web ou votre plaquette d’entreprise ? Alors mettez la même énergie dans l'élaboration de vos tableaux de bord : lisibilité, couleurs harmonieuses, polices agréables, images… Un look soigné permettra une meilleure utilisation et rendra votre tableau de bord encore plus efficace. En un coup d'œil, les points-clés seront plus lisibles, il vous sera plus simple d'obtenir une idée de rapport global aux évènements, et la mise en œuvre de plans d'actions ainsi que la prise de décision seront facilitées.

 

Bon à savoir

Avec l’outil de Business Intelligence de Tableau – actuellement disponible en version standard sur la partie CRM et l’outil de planification Project d'Akuiteo –, vous pouvez rendre la donnée intelligente accessible à toutes les équipes et ainsi démultiplier les possibilités d’analyse.

 

Et puisque la beauté est très subjective et que les choix des uns ne plaisent pas toujours aux autres, le minimalisme sera votre meilleur ami : personne ne pourra vous dire qu’un chiffre seul, écrit en Calibri est laid.

Les plus belles réussites d’entreprise allient souvent le bien et le beau…

Envie d'être conseillé par des professionnels de la gestion ?

 

Téléchargez gratuitement notre ebook : Les 6 règles de bonne gestion d'une société de service

Article publié pour la première fois le 15 janvier 2016

Téléchargez dès maintenant !

En remplissant ce formulaire vous acceptez de recevoir un email pour consulter notre eBook. Vous serez susceptible de recevoir une communication emails de la part d’Akuiteo pour vous proposer des articles de blog et des documents, afin de répondre à vos problématiques et besoins potentiels. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment directement dans nos emails via le centre de préférences.