<img src="http://trker1.azalead.com/azalead_tracker/piwik.php?idsite=855&amp;rec=1" style="border:0" alt="">

Comment annoncer un nouvel ERP à ses collaborateurs en 5 points

Votre projet ERP

comment annoncer un nouvel erp conseils collaborateurs

La mise en place d'un nouvel ERP dans votre entreprise implique nécessairement un changement profond qui touchera à la fois les process internes et l'ensemble des collaborateurs. Or, l'être humain n'aime pas beaucoup le changement, et à juste titre : tout changement vient avec son lot d’apprentissages, d’adaptations et de stress. Alors, comment annoncer un nouvel ERP ? En anticipant les inquiétudes de vos collaborateurs ! Voici 5 conseils pour que l’annonce d’un nouveau logiciel soit la mieux accueillie possible.

1/ Le changement d’ERP, c'est maintenant !

Quand devez-vous annoncer pour la première fois à vos collaborateurs que l’entreprise va changer d’ERP ? Lorsque vous êtes absolument certain·e que ce projet va être entrepris et qu’une décision ferme a été prise ! Tant que ce n’est pas le cas et que vous êtes encore en période de réflexion, l’annonce risquerait de créer inutilement de l’anxiété parmi vos équipes. Pire, dans l'attente d'un changement prochain, certains collaborateurs pourraient mettre en suspens certaines de leurs tâches, retardant par exempler la saisie de données dans le CRM, considérant que le logiciel va être supprimé à un moment ou à un autre.


À lire aussi : Choisir un ERP avec sa tête, pas seulement avec des chiffres !

2/ Célébrons la bonne nouvelle

Soignez votre annonce et présentez-la de façon positive, comme une bonne nouvelle. Vous changez d'ERP ? Quelle chance ! Et bannissez les mots « perte de productivité », « concurrence », « compétitivité », etc. Les collaborateurs doivent se sentir au cœur des intentions qui vous ont décidé à changer d’ERP.

Faites preuve de bienveillance et décrivez les avantages d’un tel changement de leur point de vue : ils auront accès à un outil qui facilitera leur quotidien, supprimera certaines tâches redondantes, inintéressantes, sans valeur ajoutée. Si vous changez d'ERP, c'est pour les aider : « En vous voyant travailler au quotidien avec le logiciel actuel, nous avons réalisé qu’il était vieillissant et contraignant, qu'il créait même de la souffrance pour certains. Le nouvel ERP vous apportera plus de fluidité et de confort dans votre travail. »

3/ Collaborateurs impliqués = ERP adopté

Une fois l'annonce officielle faite, libérez la communication sur le sujet et incitez les collaborateurs à poursuivre le dialogue : vous avez besoin d’eux ! Invitez-les à prendre part au projet. L'ERP en sera à la fois plus pertinent car adapté aux besoins terrain et le changement bien mieux accepté car porté par les collaborateurs eux-mêmes. Surfez sur les bonnes énergies des volontaires : proposez-leur de transmettre leurs attentes (les must-have avant tout !), montrez que les suggestions ont été entendues et n'oubliez pas de leur répondre même lorsque leurs idées ne sont finalement pas retenues.


À lire aussi : DAF : laissez les utilisateurs choisir l’ERP de l’entreprise

4/ Des échéances transparentes pour cadrer le projet ERP

Annonce réalisée, collaborateurs impliqués… mais ce n’est pas suffisant ! S'arrêter à cette étape reviendrait à anéantir les efforts consentis jusqu'ici : ne laissez pas les salariés dans l'incertitude. Pour encadrer et matérialiser le projet en cours, désignez un groupe de travail référent et fixez les grandes échéances dans un calendrier et, même si ces dates peuvent être amenées à changer, communiquez-les comme autant de repères tangibles. Par exemple : le groupe projet fera la synthèse des besoins dans les trois prochains mois, un choix d’ERP aura lieu dans les six mois, etc.

5/ Visibilité du projet et personnification du changement

Toujours dans un objectif de transparence, le projet doit être autant que possible personnifié, humanisé. Cela passe par la désignation et la présentation aux collaborateurs de personnes référentes. Présentez Mme Martin comme chef de projet à qui s'adresser – les salariés doivent savoir vers qui se tourner pour toute question ou suggestion.

Attention cependant : si l’interlocuteur principal n'a pas de pouvoir de décision au sein de l'entreprise, il n'aura ni influence ni légitimité à entraîner les salariés dans cette aventure. Adjoignez-lui un sponsor : le DAF, par exemple, qui sera en charge de la supervision du projet tandis que Mme Martin gèrera la partie opérationnelle et aura un contact privilégié au sein des équipes.

En respectant ces 5 conseils, vous avez déjà un certain nombre de clés en mains et une conduite du changement bien amorcée. Il ne vous reste « plus » qu’à trouver un éditeur / intégrateur… Tout reste à construire !

Découvrez ERP et DAF : Histoire d'une transformation numérique réussie

Votre projet ERP

À propos de l'auteur

Loic Pelletier Loic Pelletier
Chef de produit - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel de gestion des sociétés de service heureuses ! Opérations, commerce et finances : gérez toutes les dimensions de votre business par affaire et en temps réel.

En savoir +