DAF et contrôle de gestion : un nouveau rôle qui se dessine !

Le 29 avril 2014

Gestion d'entreprise DAF

DAF contrôle de gestion

Vous êtes directeur administratif et financier (DAF) ? Alors vous avez peut-être à cœur de vous investir dans le pilotage de la performance. On n’invente pas ! L’amélioration de la qualité des outils analytiques serait une priorité pour 34 % d’entre vous, suivie de près par l’accès aux données financières, à 23 %. C’est ce que nous disent les chiffres d’une étude Wavestone sur la transformation digitale chez les DAF. Alors, on ne sait pas si c’est le cas pour vous, mais cela serait légitime ! Laissez-nous vous expliquer...

Le DAF et le contrôle de gestion

Tout bon service financier est chargé d’aider l'entreprise à trouver le bon équilibre : il doit assurer sa solvabilité, sa capacité à rembourser dettes et emprunts à court, moyen et long termes.

De son côté, le responsable administratif et financier qu’est le DAF doit aider et anticiper le développement stratégique de l’entreprise. C’est-à-dire ? S’assurer de sa santé financière et de sa rentabilité. Alors forcément, bénéficier d’un bon suivi de la performance est indispensable pour piloter finement et efficacement chaque opération.

Le DAF doit donc être intégré aux projets, au plus près de la direction. C’est ainsi et seulement ainsi que vous pouvez avoir une vision globale des différents enjeux, côté métier mais aussi côté commercial et achats !

Les missions d’un directeur administratif et financier, en bref

  • Contrôle de gestion de la trésorerie de l’entreprise
  • Analyse du développement stratégique de l’entreprise
  • Contrôle de la santé financière de l’entreprise
  • Mesure et amélioration de la rentabilité
  • Représentation de l’entreprise lors des négociations bancaires / administratives

Le rôle du DAF dans une société de services

Dans les sociétés de service, la gestion du temps est complexe, tout comme la nature des projets. Pas facile, pour un DAF ou un contrôleur de gestion, de trouver sa place. La gestion de projet en mode affaires est au cœur des enjeux.

Heureusement, les choses ont un peu évolué ! Il est possible, non sans effort, de diffuser la culture économique et financière auprès des acteurs opérationnels (quelques années plus tôt, on vous aurait juste souhaité bonne chance !).

Un dialogue doit donc voir le jour : on attend du DAF une meilleure écoute, une meilleure compréhension et un meilleur engagement sur des sujets relevant auparavant uniquement de la production et du métier.

En parallèle, en tant que DAF, vous pouvez attendre de votre entreprise qu’elle instaure une vraie culture financière, et qu’elle fasse en sorte de remonter l’information de manière fluide.

C’est seulement ainsi que le DAF aura toutes les cartes en main pour gérer la rentabilité des projets. Et c’est ce qui lui permettra d’accompagner la direction dans ses prises de décision !


Découvrez aussi le guide pour piloter sa société de services

ERP & DAF, le fameux tandem

Le DAF n’est pas seul dans son quotidien ! Quand il a été mis en place dans sa société, l’ERP est son meilleur allié...

  • Il fournit des pistes d’améliorations et de réflexions,
  • Il permet d’anticiper les sujets à adresser,
  • Il reste disponible à tout instant.

Et comme « la confiance n'exclut pas le contrôle », le DAF pourra toujours compter sur son logiciel de gestion pour justifier ses données !

En bref ? Si une entreprise était une voiture de course, le DAF serait copilote. Il ne se contente pas de regarder dans le rétroviseur ! Non, il doit regarder loin devant. Et sachant que la vie d’un projet peut parfois durer des décennies, avoir une bonne vue n’est pas une option… c’est même la clé pour maîtriser les virages jusqu’à l’arrivée !

 

Crédit image : Designed by Freepik

 

Article publié le 29 avril 2014