Demandez une démo

Forum DIMO – Bien-être au travail : et si on commençait par les DAF ?

Gestion d'entreprise
Julien Costerg Par Julien Costerg
 Akuiteo SAS

bien-être au travail entreprise forum dimo

Le 11 avril dernier s’est tenue la 17e édition du forum DIMO à Lyon, une journée dédiée aux bonnes pratiques en matière d’organisation et de gestion des entreprises. L’événement a rassemblé près de 1 600 personnes, 300 de plus que l’édition précédente. La raison de ce succès ? Un thème fédérateur : le bien-être au travail comme levier de croissance. Revue de détail.

Stress au travail : savez-vous combien ça coûte à votre entreprise ?

Selon une étude menée par Cegos en 2015 en France1, 72 % des salariés et 79 % des managers évalueraient leur niveau de stress à 7 et plus sur une échelle de 10 – des chiffres qui ont quasiment doublé en un an. Aux États-Unis, 80 % des employés éprouvent du stress au quotidien dans leur travail2.

Ce mal-être au travail a un coût... et il est astronomique. D’après l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), les effets du stress sur les travailleurs français représenteraient entre 2 et 3 milliards d’euros par an, dont la moitié liée à des dépenses de Sécurité sociale3. À lui seul, le stress serait responsable de 60 % des journées de travail perdues en Europe4. Repenser le travail n’est donc plus une option pour les entreprises et, en choisissant d’axer sa série de conférences du 11 avril dernier sur le thème « Le bien-être au travail, levier de croissance », le forum DIMO s’est emparé d’un sujet brûlant.


À lire aussi : Pourquoi s'intéresser à l'ambiance et aux conditions de travail chez vos fournisseurs ?

Table ronde : quatre spécialistes du bien-être au travail

Chaque année, le forum DIMO réunit professionnels, managers et dirigeants d’entreprises au Centre des Congrès de Lyon pour parler de thèmes liés aux bonnes pratiques d’organisation. La matinée est consacrée à une réunion plénière divisée en deux parties : l’équipe Dimo Software revient d’abord sur l’actualité de la société, puis un invité intervient sur la thématique choisie. Cette année, trois intervenants et un animateur, tous experts à leur façon des enjeux de bien-être et de stress au travail, ont échangé à l’occasion d’une table ronde :

  • Martin Meissonnier, réalisateur du documentaire Le Bonheur au travail dont plusieurs extraits (passionnants) ont été diffusés au fil de la discussion ;
  • Patrick Légeron, psychiatre spécialiste du stress en entreprise, auteur d’ouvrages comme Le Stress au travail (2003) et La gestion du stress (2005) ;
  • Jean-Luc Vergne, ex-DRH de grands groupes français (dont PSA Peugeot-Citroën, Sanofi et BPCE) ;
  • Pascal Werner, directeur général de VVF Villages (entreprise devenue association loi 1901 à but non lucratif).

Pour eux, une chose est sûre : le bien-être ne doit pas être envisagé comme une insertion ponctuelle dans la vie de l’entreprise, il ne se résume pas à l’organisation d’apéritifs entre collaborateurs, de sorties karting et de pots de départ. Il s’agit de repenser le travail en lui-même, et non pas seulement son cadre.

Comment repenser le travail ?

Refaire la décoration des bureaux, acheter des plantes vertes ou une nouvelle machine à café, c’est très bien ! Mais ça ne suffit pas : il s’agit d’aider les collaborateurs à prendre plus de plaisir dans ce qu’ils font, par exemple en automatisant les tâches les plus répétitives. Ou en changeant la façon de travailler ! Chez VVF Villages, le passage à un modèle associatif a par exemple complètement modifié le regard des collaborateurs sur leur travail – ayant désormais le sentiment d’œuvrer pour une cause, leur motivation s’en retrouve accrue.

Sans aller jusqu’au changement de statut, identifier les points de blocage passe par la valorisation de la parole de collaborateurs capables de monter au créneau, de challenger l’entreprise... et de dire « non ». Il s’agit notamment de s’ouvrir à des profils atypiques qui pourront questionner les normes en place et casser l’uniformité.

Et si le bien-être au travail commençait par les DAF ?

Les premiers métiers à réinventer sont ceux des DAF et, plus largement, des employés de bureau. Ces fonctions supports et administratives sont par définition peu tournées vers l’extérieur, contrairement aux autres services de l’entreprise. L’essentiel de leur temps est passé assis devant un écran, sédentarité qui peut être à l’origine de troubles musculo-squelettiques. Leurs tâches sont à la fois plus monotones et, parce qu’elles font le lien entre beaucoup d’autres, génératrices de stress.

Or, miser sur la réussite de l’entreprise, c’est avant tout miser sur le bien-être des collaborateurs, notamment ceux assurant un rôle crucial d’interface entre plusieurs services en interne. Quand on sait que seuls 59 %5des collaborateurs s’estiment engagés dans leur travail aujourd’hui, l’enjeu est de taille. Et nous sommes convaincus que les plus impliqués sont ceux qui font ce qui les motivent et non pas ceux qui doivent se motiver pour faire.

Être à l’écoute des collaborateurs, et notamment des générations Y et Z très sensibles aux valeurs de l’entreprise, comprendre les causes du désengagement de certains, s’intéresser aux personnes – au « qui » avant le « quoi » – et au sens de leur travail… autant de leviers pour plus de bien-être en entreprise. Un pari gagnant-gagnant : car une équipe plus motivée est aussi... plus performante !

Découvrez : le carnet d'expériences de Sociétés de Service

Sources

1 Étude Cegos citée dans « Malades du travail », Le Monde, 3 mars 2016. 2 « Workplace Stress », American Institute of Stress. 3 « Stress au travail », Étude INRS/Métiers Paris Tech, 2007. 4 « Le mal-être psychologique au travail : une facture économique lourde », The Conversation, 17 novembre 2016. 5« Engagés et performants, les managers ? Leur vision… et celle de leurs collaborateurs », GPO.fr, 30 janvier 2017.
Gestion d'entreprise

À propos de l'auteur

Julien Costerg Julien Costerg
Directeur marketing et commercial - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel ERP des sociétés de service heureuses ! Gestion commerciale, opérationnelle et financière : pilotez toutes les dimensions de votre business par affaire, projet ou mission.

En savoir +