Demandez une démo

Progiciel vertical ou ERP verticalisé : le poids des mots

Choisir un ERP

Progiciel vertical ou ERP verticalisé ?

Interpellé il y a plusieurs mois par le thème d'un petit déjeuner organisé par la DFCG et le CXP, je décidais de m'y rendre. « ERP verticalisé : la solution pour un ROI rapide ? » Voilà un titre accrocheur ! La France semble enfin s’ouvrir à la nouvelle génération d’entreprise. On ne parle plus d’ERP que pour les industries, en citant seulement les généralistes les plus importants.

 
Comment choisir un ERP ?
Trouvez votre solution de gestion en 6 étapes !
  Consultez le dossier  
 

 

L’auditoire était de qualité, intervenants et organisateurs nous ont reçu avec égard… mais je n’ai pu m’identifier parfaitement aux propos tenus et aux recommandations formulées. Je pensais pourtant œuvrer dans une société éditrice d’un logiciel vertical ayant pour vocation de séduire et de servir l'ensemble des directions fonctionnelles, et plus particulièrement les directions financières.

Pourquoi ce « malaise » sur le sujet de l’ERP verticalisé ?


En y réfléchissant bien, et grâce à la SNCF – les trajets en train sont propices à la réflexion ! –, je réalisais quelques petites choses… Tout d’abord, la liste des prestataires en présence m'a interpellé : Infor, Qualiac, Oracle, SAP. En effet, tous ces prestigieux éditeurs sont à l'heure actuelle plus connus pour leurs solutions généralistes que pour la verticalisation de leur offre. Toutefois, la spécialisation métier semblait devenir une orientation stratégique majeure. Et comme nous les comprenons !

Ils sont donc attachés à développer des couches pour des processus métiers spécifiques, très personnalisées en fonction des secteurs adressés : automobile, agro-alimentaire… Le tout appuyé sur le socle « générique » de l'ERP. Ça y était : je commençais à percevoir en quoi nos philosophies différaient.


Retrouvez les chiffres du marché de l’ERP en 2019, en infographie

« Métier » peut-il signifier « intégrateur » ?

Puis ce fut au tour de l'adjectif « métier » d’apparaître, souvent associé au mot « intégrateur ». Dépossédés de leurs forces de déploiement au profit des intégrateurs, ces éditeurs nous ont expliqué s'appuyer sur ces partenaires pour insuffler la dimension verticale nécessaire à cette nouvelle conquête. Et ce, que ce soit en termes de développement de progiciel vertical ou d’expertise métier apportée par les consultants. Cette dernière ne manqua d’ailleurs pas d’être louée, tant par les prestataires que par les utilisateurs finaux. Voilà un point de concordance fort. Mais mon inconfort persistait encore…


Pourquoi privilégier un éditeur-intégrateur pour son ERP ?

Tout est dans l’ADN : ERP verticalisé ne veut pas dire progiciel vertical !

Je m'explique. Akuiteo est un logiciel de gestion, ou ERP pour enterprise resource planning, né il y a plus de 20 ans pour les sociétés de services structurées par affaire, et seulement pour elles. Tout a donc été conçu nativement, de manière dédiée et « verticale », de la CRM (customer relationship management) jusqu'à la plus petite écriture comptable. C’est sa génétique, en somme. Ici, pas de socle générique qui serait mutualisé entre plusieurs secteurs comme certains types de logiciels, et sur lequel on déclinerait des solutions métier.


Retrouvez 10 choses à savoir sur l’ERP Akuiteo !

Autrement dit… j’étais comme un cabriolet se comparant à une berline, transformée en cabriolet par un garagiste ! Entendons-nous : les deux vous permettront de voyager confortablement les cheveux au vent. Mais quid de leur résistance en cas d'accident ? Le centre de gravité et donc la tenue de route n'est elle pas différente ? Les commandes d'ouverture du toit sont-elles, en conséquence, bien placées ? Le constructeur va-t-il accepter de réaliser l'entretien sur un véhicule ainsi modifié ?

La France est un pays d'ingénierie : on y conçoit les pièces aéronautiques les plus fiables, les trains les plus rapides et de l'énergie bon marché. Depuis la nuit des temps, les industriels le savent et l'appliquent : ce qui est bien conçu en amont ne peut qu'emporter la plus grande satisfaction du client. Ce qui se conçoit bien se déploie clairement, en quelque sorte.

La première différence est donc logée dans la définition : un ERP « verticalisé » est littéralement un « ERP qui a été verticalisé », ce qui sous-entend que le point de départ, lui, ne l'était pas. Voilà ce qui sépare Akuiteo et son progiciel vertical des solutions évoquées.

La deuxième différence concerne le déploiement ERP. Un éditeur qui a pour crédo d'offrir des solutions dédiées à certains secteurs peut-il se séparer des forces vives qui vont porter cette expertise métier ? Depuis bientôt 30 ans, nous pensons que non. De la même façon que les grands palaces ne confient pas la réception et la conciergerie à une société tierce : ils veulent maîtriser l'ensemble de leur valeur ajoutée.

Alors, la notion d’« ERP verticalisé » est-elle vraiment la bonne ? Ne faudrait-il pas ajouter une petite subtilité sémantique ? N’y aurait-il pas des ERP « adaptés à » des besoins spécifiques, et des ERP ou progiciels verticalisés qui sont, eux, « nés pour » ? Born to be métier, en quelque sorte !

 

Crédit image : Designed by Freepik

Choisir un ERP

À propos de l'auteur

Julien Costerg Julien Costerg
Directeur marketing et commercial - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel de gestion des sociétés de service heureuses ! Opérations, commerce et finances : gérez toutes les dimensions de votre business par affaire et en temps réel.

En savoir +