Demandez une démo

Mieux planifier vos missions pour ne pas surcharger vos équipes

Gestion d'entreprise
Julien Costerg Par Julien Costerg
 Akuiteo SAS

planifier-missions-akuiteo.png

Signer de bons et beaux contrats est l’un des objectifs de toutes les sociétés de conseil. Mais il arrive parfois qu’une belle affaire soit... celle de trop. Les journées de vos équipes sont déjà remplies à craquer et vous manquez de visibilité sur les missions à venir ? Attention, vous jouez avec le feu ! Comment vous assurer d’honorer les contrats signés tout en ménageant vos collaborateur·trices ?

Quand vos équipes sont au bord de l’implosion

Qui va prendre en charge les 100 jours de travail prévus dans le dernier bon de commande signé par votre nouveau (et très gros) client ? Vos collaborateur·trices n’ont même plus le temps de se faire couler un café… Alors, pour ne pas décliner cette alléchante mission, trois solutions s’offrent à vous :

  • La plus incertaine : recruter du personnel supplémentaire, ce qui soulagera forcément vos équipes sur le court terme mais vous obligera aussi à fournir du travail aux nouvelles recrues sur le long terme. Sans quoi votre rentabilité et leur moral en prendra un coup !
  • La plus dispendieuse : opter pour la sous-traitance, le bon moyen de vous dégager du temps sans avoir à renoncer à un contrat. Mais les bons sous-traitants coûtent cher... et tout le savoir-faire que vous auriez pu accumuler en travaillant avec ce client vous glisse entre les doigts !
  • La plus logique : charger un peu plus votre équipe. On trouvera bien un peu de place pour ce nouveau projet, non ? Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on signe un contrat aussi intéressant !

Cette dernière option a beau être la plus simple, elle n’en représente pas moins un danger. La charge de travail n’est pas extensible à l’infini : si vos équipes ont un peu de bande passante, elles pourront peut-être absorber les besoins liés au nouveau projet. Mais qu’en est-il du suivant, et de tous ceux qui viendront derrière ?


À lire aussi : 4 fondamentaux pour gérer la charge de travail des consultants

À force de tirer sur la corde, vous prenez le risque de générer du stress, du mécontentement et des tensions en interne. Résultat : vous augmentez le turnover, vous perdez des talents précieux qui s’en vont chercher un peu de sérénité ailleurs, et les errements dans la production génèrent de l’insatisfaction côté client.

La solution ? Anticipez !

La faiblesse des sociétés de conseil réside dans leurs difficultés à planifier. Vous avez l’intention d’accepter un maximum de projets ? Très bien. Mais, pour cela, il vous faut avoir une vision globale sur les missions passées (pour en tirer des leçons) et à venir (pour anticiper la charge des consultant·es).

Autrement dit : vous devez vous montrer proactif·ve et stratège ! Comment ? Grâce à un ERP métier, dédié à la gestion à l’affaire, capable de déployer un calendrier précis, qui vous permettra de planifier vos missions, mais aussi d’évaluer la charge prévisionnelle de celles en cours de vente. Un outil vous permettant aussi de suivre les temps passés des consultant·es à tout moment et d’organiser votre workflow en conséquence.


L'angoisse n° 2 des cabinets de conseil : et si Excel vous faisait le coup de la panne ?

Les sociétés de conseil sont confrontées à de nombreuses angoisses qui impactent négativement leur quotidien. Pour apprendre comment les contourner, téléchargez notre ebook sur les 8 angoisses des cabinets de conseil !

Découvrez les 8 angoisses des sociétés de conseil qu'un bon ERP pourrait régler

Gestion d'entreprise

À propos de l'auteur

Julien Costerg Julien Costerg
Directeur marketing et commercial - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel ERP des sociétés de service heureuses ! Gestion commerciale, opérationnelle et financière : pilotez toutes les dimensions de votre business par affaire, projet ou mission.

En savoir +