<img src="http://trker1.azalead.com/azalead_tracker/piwik.php?idsite=855&amp;rec=1" style="border:0" alt="">
Demandez une démo

Logiciel ERP gestion à l’affaire : les questions à se poser

Votre projet ERP, Agences d'architecture, Bureaux d'étude et ingénierie, Sociétés de conseil, Sociétés informatiques, Éditeurs de logiciel

logiciel ERP gestion à l'affaire

Vous travaillez dans un cabinet de conseil, un bureau d’études ou d’ingénierie, une agence d’architecture ou dans l’édition de logiciels. La gestion à l’affaire fait partie de votre quotidien. Vous avez un logiciel de gestion par ci, un logiciel de comptabilité par là, un fichier Excel plein à craquer de macros… ou un ERP en local vieillissant qui combine le tout. Dans tous les cas, vous commencez à sentir les limites de votre mode de fonctionnement : et s’il était temps de vous équiper d’un logiciel métier, spécialisé dans la gestion à l’affaire ? Voici les questions à vous poser avant de vous lancer !

La gestion intégrée, c’est quoi au juste ?

Si le terme de « progiciel de gestion intégrée (PGI) » est tombé en désuétude, les enjeux de la gestion intégrée sont, eux, plus d’actualité que jamais : accélération des processus, planification plus fiable, prise de décision facilitée… autant d’avantages compétitifs non négligeables dans un contexte très concurrentiel.

La gestion intégrée, comme son nom l’indique, désigne un mode de gestion combinant un ensemble d’outils et de fonctionnalités habituellement cloisonnés : devis, facturation, gestion des temps passés, comptabilité, tableau de bord, contrôle de gestion, indicateurs de performance, etc.

Un ERP de gestion à l’affaire, comme tout ERP, a en somme pour première vocation de lier l’ensemble des processus opérationnels et financiers de l’entreprise dans un seul et même logiciel.


Pour en savoir plus : Votre entreprise est-elle faite pour la gestion intégrée ?

Et la gestion à l’affaire ?

Comprendre ce qu’implique la gestion à l’affaire est un préalable impératif au choix d’un ERP qui réponde à vos usages... et non pas à ceux de votre voisin !

Les entreprises gérées à la commande peuvent certes fonctionner en mode projet sur certains sujets, mais leur cœur de métier demeure la production. Alors que celui des entreprises gérées à l’affaire est la réalisation de projets : leurs clients leur confient une mission, généralement cadrée dans le temps, qui mobilisera un certain nombre de collaborateurs.

Ce mode de fonctionnement, pour être pérenne, implique de gérer un planning d’affaires (ou suivi d’affaires), au cœur de l’approche intégrée en gestion de projet :

  • gestion des différentes phases des affaires ;
  • contrôle des temps passés sur chacun des projets / chantiers / missions ;
  • organisation des données par axe analytique ;
  • suivi d’un prévisionnel par type de tâche et par étape ;
  • gestion de la comptabilité et de la facturation.

Pour plus de détails :
 En quoi consiste une gestion par affaire ?
 Les fondamentaux d’une société de service gérée à l’affaire

Qui va assurer l’accompagnement à la mise en place du logiciel de gestion ?

Le choix du bon logiciel de gestion par affaire, adapté à votre métier, n’est que l’une des étapes du déploiement d’un ERP :

Qu’inclure dans le cahier des charges PGI / ERP à l’affaire ?

Vaste question ! Qui ne doit pas vous préoccuper trop longtemps si vous voulez que le document produit à la sueur de votre front (et de celui de vos collaborateur·trices) soit réellement utile... Pourquoi ? Parce qu’il faudra de toute façon faire avec l’offre du marché, à moins d’opter pour un logiciel sur mesure – et vous avez tout intérêt à éviter de céder à la tentation des développements spécifiques.

Mais l’étape d’audit préalable d’inventaire des logiciels existants reste essentiel pour que votre cahier des charges tombe juste. D’ailleurs, nous avons écrit tout un article à ce sujet.


Au fond, le cahier des charges ERP serait-il un jeu de dupes ?

Votre potentiel logiciel ERP / PGI est-il conforme à la loi anti-fraude ?

L’article 88 de la loi n° 2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016, ça vous parle ? Ça devrait ! Il stipule que, d’ici le 1er janvier 2018, votre entreprise devra être équipée d’un logiciel ERP / PGI conforme à la loi anti-fraude TVA (ou de tout autre système certifié vous permettant d’enregistrer les opérations de vos clients).

Vous n’avez pas anticipé la mise en application de la loi de finances 2016 ? Renseignez-vous ! Et veillez à vous équiper d’un logiciel ERP gestion à l’affaire certifié loi anti-fraude TVA.


À lire absolument : Qu’est-ce qu’un logiciel conforme à la loi anti-fraude TVA ?

Avez-vous évalué la durée d’amortissement du logiciel ERP ?

S’équiper d’un logiciel de gestion d'affaires n’est pas une mince décision : elle transforme parfois en profondeur les usages en place, engage l’entreprise pour plusieurs années et constitue un investissement conséquent.

Dans le calcul de l’amortissement de votre logiciel, prenez en compte le coût initial mais aussi le coût de fonctionnement de l’ERP (qui sera loin d’être le même selon qu’il est en local ou en SaaS, généraliste ou métier !) :

  • achat ou location de serveurs ;
  • licences ;
  • maintenance ;
  • mises à jour ;
  • développements sur mesure ;
  • administration fonctionnelle et technique.

Aïe ! Découvrez le coût réel de fonctionnement d’un mauvais ERP.

Quid de l’interopérabilité de l’ERP avec les autres logiciels ?

Au moment de choisir votre logiciel de gestion d’affaires pour prestation de service, vous ne pouvez pas négliger la présence (ou la possibilité de développement) d’API (Application Programming Interface), qui permettront de transmettre automatiquement les informations des applications métiers utilisées dans votre entreprise à l’ERP. Demander à votre éditeur / intégrateur si son ERP est intéropérable. Non ? Passez votre chemin !


Découvrez pourquoi votre logiciel doit absolument intégrer des API.

Avez-vous consulté une étude de cas sur le progiciel de gestion intégré pressenti ?

Parfois, la meilleure façon de savoir si un logiciel de gestion d’affaire et de budget est fait pour votre entreprise est de s’intéresser à l’expérience d’entreprises très similaires à la vôtre.

Alors, pour conclure ce rapide tour d’horizon des questions préalables au choix d’un logiciel, voici une petite sélection de cas clients d’Akuiteo, éditeur et intégrateur d’ERP de gestion à l’affaire. Bonne lecture, et n’hésitez pas à demander une démo gratuite de notre outil !


 Bureau d’études : Un logiciel de gestion adapté aux profils des utilisateurs pour AREP, filiale SNCF.
 Bureau d’ingénierie : Quand ATS Ingénierie décide de combiner comptabilité et gestion dans un seul ERP.
 Cabinet de conseil : Pourquoi Mazars France a fait le choix d’un logiciel de gestion à l’affaire en SaaS.
 Éditeur de logiciel : Approche métier, facturation récurrente... : les fonctionnalités de l’ERP de Sequoiasoft.
 Cabinet d’architecte : Les secrets de l’intégration réussie d’un ERP chez Valode et Pistre.
Découvrez ERP et DAF : Histoire d'une transformation numérique réussie
Demandez une démo
Votre projet ERP, Agences d'architecture, Bureaux d'étude et ingénierie, Sociétés de conseil, Sociétés informatiques, Éditeurs de logiciel

À propos de l'auteur

Loic Pelletier Loic Pelletier
Chef de produit - Akuiteo SAS
Akuiteo

À propos d'Akuiteo

Akuiteo, c’est le logiciel de gestion des sociétés de service heureuses ! Opérations, commerce et finances : gérez toutes les dimensions de votre business par affaire et en temps réel.

En savoir +